A la fin c’est Goliath qui gagne le match!

Bonjour à toutes et à tous, je suis heureux de vous retrouver pour ce nouvel édito “un regard chrétien sur le monde du sport”

Les Herbiers contre le Goliath PSG

Vous avez sûrement entendu parler ces derniers jours de la finale historique de la Coupe de France de football entre le petit poucet Les Herbiers et l’ogre Parisien du PSG. C’était à la UNE de tous les journaux : une histoire que les médias adorent raconter : les “petits” footballeurs amateurs du club vendéen affrontant les stars internationales et millionnaires du PSG ! Un rapport de force a priori totalement inégal, mais qui sait ? Dans le football, on dit bien que tout est possible !!

Il n’en fallait pas moins pour que les commentateurs et journalistes sportifs désignent ce choc comme celui de David contre Goliath. C’est intéressant de voir le nombre de scènes sportives illustrées à partir d’histoires bibliques. Nous aimons dire que tel attaquant a crucifié le gardien de but, que tel joueur a été le messie ou le sauveur du match ou encore que cette équipe est ressuscitée en revenant de nulle part.

Le match David contre Goliath

L’ancien président du Conseil Général de Vendée Philippe De Villiers a également poussé la comparaison en évoquant le duel entre le terroir bien français et le Qatar Pétrodollar ! Jamais avare de symboles citoyens, il sous-entendrait ainsi un affrontement entre une Vendée catholique bien de chez nous et un Qatar PSG aux accents fortement musulmans. Peut-être est-ce un pas de trop dans l’interprétation que je ne franchirais pas ! Dans tous les cas, nous voyons que la limite entre analyse objective et caricature est ténue et c’est bien là le danger avec de telles comparaisons comme David et Goliath encore plus lorsque nous sortons cette histoire de son contexte biblique : nous basculons trop souvent dans des généralités qui amènent à un combat idéologique au pire inutile, et au mieux largement biaisé.

D’une part parce que le PSG, n’en déplaise à Philippe De Villiers, a dans son effectif un nombre très important de joueurs qui se revendiquent chrétiens comme Thiago Silva, Neymar ou encore Cavani alors que l’équipe des Herbiers a sûrement en son sein des joueurs de confessions musulmane.

Absurde vous avez dit?

D’autre part parce que les raccourcis de ce type mènent à des conclusions tirées par les cheveux, comme les journalistes de Canal+ l’avaient fait dans le documentaire “Jésus Football Club” argumentant en fait que les Qatari participaient finalement à l’évangélisation et la construction d’églises en payant des joueurs chrétiens au PSG qui renversaient eux-mêmes des dons à leurs paroisses.

En fait, utiliser dans le cadre de ce match la comparaison entre David contre Goliath sous-entend in fine que la victoire potentielle de David contre le géant Goliath est utopique, contrairement au récit biblique. D’ailleurs, le 8 mai dernier, la victoire miraculeuse n’a pas eu lieu malgré une valeureuse équipe des Herbiers… le PSG a remporté sa 12ème coupe de France, sa 4ème consécutive, faisant ainsi respecter son rang.

Souvenirs du Bayern Munich

Cette comparaison hâtive entre David et Goliath à des fins sportives me rappelle l’anecdote du footballeur professionnel Gilles Yapi Yapo, qui a vécu la même histoire avec son club Suisse du Fc Bâle. Ce dernier jouait contre le géant Bayern Munich en Ligue des Champions en 2012. Après avoir gagné 1 à 0 à domicile à la surprise générale, les dirigeants suisses avaient préparé des sous-maillots avec le slogan Sois David !, afin de communiquer un élan de motivation supplémentaire pour gagner chez le géant allemand ! Malheureusement, cela n’a pas suffi : le Bayern a écrasé ses adversaires lors du match retour, sur le score sans appel de 7 à 0.


“N’est pas le roi David qui veut !” C’est ainsi que Gilles Yapi Yapo, jouant côté suisse et fervent chrétien, voulut donner un éclairage historique particulier : il expliqua que David avait été désigné futur roi par onction divine et avait un but bien plus grand qu’une simple victoire lors d’un match de football! :David était appelé à libérer un peuple entier d’une oppression tyrannique, du règne de la peur. On voit bien que dans le contexte, la comparaison ne tient plus : le Dieu de la Bible est le Dieu de l’impossible quand il s’agit de la libération d’une oppression, la libération des vies et de manifester sa gloire et sa grandeur ! Alors si une victoire des Herbiers avait été à l’ordre du jour dans le plan divin, afin que des gens se tournent vers Christ suite aux prières des Vendéens, ce miracle aurait assurément eu lieu, non pour la gloire des hommes mais pour la gloire de Dieu. Cette question fera d’ailleurs l’objet d’un autre article prochainement sur notre site..

 

Le geant est tombe!

Toutefois, le miracle du géant qui tombe est encore possible aujourd’hui ! Il y a plus de 2000 ans, Jésus a fait tomber le Goliath symbolique de la mort, en triomphant du péché grâce à son sacrifice sur la croix pour nos iniquités. Aujourd’hui, ceux qui placent leur confiance dans le sauveur Jésus-Christ connaissent le résultat final de la vie : la victoire leur est assurée car Jésus est vivant, ressuscité et nous prépare une demeure éternelle auprès de Dieu ! De cette perspective, le score est effectivement sans appel !

Comme disait l’apôtre Paul aux Corinthiens : “O mort, où est ta victoire? O mort, où est ton aiguillon? L’aiguillon de la mort, c’est le péché ; et la puissance du péché, c’est la loi. Mais grâces soient rendues à Dieu, qui nous donne la victoire par notre Seigneur Jésus-Christ !

Notre géant, le péché, qui nous séparait d’une relation intime avec Dieu a été vaincu, et c’est à nous de saisir cette vérité : c’est tout de même sacrément plus réconfortant qu’une simple victoire footballistique !!

 

Ecrit par J.T & J.D

A qui la gloire et l’honneur ?

Un Noel, pas comme les autres!

Il est important de comprendre ce que l’on célèbre chaque Noël, le 25 décembre! Trop souvent les mots ont perdu leur sens et les fêtes de leurs valeurs et de leurs symbolismes. Tout est aujourd’hui devenu une histoire de business, de fête commerciale jusqu’à célébrer un “Black Friday” qui envahit nos boites emails!  Pourtant peu de personnes savent pourquoi ce vendredi est si spéciale! Tout simplement parce que cela ne vient pas de notre culture mais de celle des Etats Unis.

Revenons à nos moutons, Noël, car oui il sera question de bergers!

Savez vous ce que veut dire le mot Noël, quelle est son origine?

Cela vient du latin natalis qui veut dire “naissance”. Savez vous qu’en anglais, c’est Christmas, le sens est plus fort , ce qui signifie la célébration de la naissance du Christ

Xmas est donc une négation de cette réalité historique, qui est la célébration de la naissance du Christ.

Voici comment se dit Noël dans d’autres langues européennes:

“Christougenna” en grec

“Buone Feste Natalizie” (bonne fête de la nativité), en italien

« Feliz Navidad », (joyeuse nativité) en espagnole

« Weihnachten » (La nuit sacrée) en allemand

Un peu d’histoire

Le mot Noël en français bien qu’il soit moins fort que dans les autres langues renvoie au jour de la naissance du Christ. Mais il est vrai qu’il y a une autre signification au terme Noël avant qu’il se christianise. C’était la célébration d’un culte paien en l’honneur d’un dieu soleil. L’enjeu du culte était lié à la lumière, les gens avaient peur d’être dans les ténèbres. Les Romains, mais aussi d’autres cultures, craignaient à cette période sombre de l’année que le Soleil se meurt, disparaisse et ne revienne jamais, laissant derrière lui ténèbres et désolation. C’était lors de la période du Solstice d’hiver qui se célébrait le 25 décembre.

C’est seulement lorsque l’empereur romain, Constantin se convertira au christianisme que le calendrier fera émerger des fêtes chrétiennes au 4ème siècle.Vous l’aurez donc bien compris, Jésus n’est évidemment pas né un 25 décembre!

Mais Noël et ses symboles ont donc une signification qui nous est souvent bien inconnu. Jésus est la lumière du monde permanente qui vient chasser nos ténèbres et nos désolations car après Noël il y a eu Pâques!

D’ailleurs à la lecture des Actes des Apôtres qui relate le développement de l’église primitive (la communauté des premiers chrétiens), la célébration de la naissance de Jésus n’était pas leur priorité car ils étaient davantage préoccupés par communiquer sur l’importance de sa crucifixion et de la véracité de sa résurrection!

Il est important de se concentrer sur l’objet de cette naissance, celle d’un être spécial, né miraculeusement d’une vierge et qui va bouleverser l’histoire de l’humanité!

La naissance de Jesus est si importante qu’elle a divise l’histoire en avant. J.-C. et apres. J.-C.

En lisant et relisant les textes autour de la naissance de Jésus, je suis frappé par l’attitude et la réaction des bergers et des mages.

Evangile selon, Luc 2:10-20:

Mais l’ange dit aux bergers: «N’ayez pas peur, car je vous annonce une bonne nouvelle qui sera une source de grande joie pour tout le peuple: aujourd’hui, dans la ville de David, il vous est né un Sauveur qui est le Messie, le Seigneur.  Voici à quel signe vous le reconnaîtrez: vous trouverez un nouveau-né enveloppé de langes et couché dans une mangeoire.»  Et tout à coup une foule d’anges de l’armée céleste se joignit à l’ange. Ils adressaient des louanges à Dieu et disaient:  «Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, paix sur la terre et bienveillance parmi les hommes!»

‘Lorsque les anges les eurent quittés pour retourner au ciel, les bergers se dirent les uns aux autres: «Allons jusqu’à Bethléhem pour voir ce qui est arrivé, ce que le Seigneur nous a fait connaître.» Ils se dépêchèrent d’y aller et ils trouvèrent Marie et Joseph, ainsi que le nouveau-né couché dans la mangeoire.  Après l’avoir vu, ils racontèrent ce qui leur avait été dit au sujet de ce petit enfant.  Tous ceux qui entendirent les bergers furent étonnés de ce qu’ils leur disaient.  Marie gardait le souvenir de tout cela et le méditait dans son cœur.  Puis les bergers repartirent en célébrant la gloire de Dieu et en lui adressant des louanges à cause de tout ce qu’ils avaient entendu et vu et qui était conforme à ce qui leur avait été annoncé.’

Evangile selon Matthieu 2:1-2:

Jésus naquit à Bethléhem en Judée, à l’époque du roi Hérode. Or, des mages venus d’Orient arrivèrent à Jérusalem  et dirent: «Où est le roi des Juifs qui vient de naître? En effet, nous avons vu son étoile en Orient et nous sommes venus pour l’adorer.”

Un message universel

Nous sommes en face de deux catégories de personnes qui vont avoir la même attitude celle qu’on appelle l’adoration.

D’un côté les bergers, des gens simples, des hommes du terroir, des gens proche de Bethléhem.

De l’autre des mages, des philosophes, des scientifiques qui viennent de très loin, d’Orient. Les mages vont faire plusieurs milliers de kilomètres pour chercher la vérité.

Ils suivent une étoile pour se rendre dans le centre spirituelle influent de l’époque, Jérusalem, pensant y trouver Jésus. Après consultation du Roi Hérode et des chefs religieux à travers la lecture des textes anciens, prophétiques, ils reçoivent l’information d’aller à Bethléhem, à 8 kilomètres de Jérusalem…Des fois, Jésus est si proche de nous mais l’esprit religieux ne nous permet pas de discerner les réalités spirituelles!

Certains commentateurs bibliques estiment leur voyage à cinq longs mois de marche, soit une recherche spirituelle intensive dans le but de rencontrer le roi des rois! “où est le rois des juifs, nous sommes venus pour l’adorer” diront-ils.

Les bergers et, les mages d’Orient ont reconnu dans la naissance Jésus, le Roi, le Messie, Le Libérateur tant attendu. Ils nous interpellent sur le fait que quelque soit notre origine, notre culture, notre condition sociale, à travers les générations, de siècles en siècles nous avons l’opportunité de rencontrer intimement le Christ, le Messie et  de : “célébrez bien haut les merveilles de Dieu”, cela s’appelle l’adoration!

L’adoration peut vous paraître folle quand vous n’êtes pas initiés au récit biblique. Vous pouvez trouver cela démesuré, voir ridicule. Mais chez les mages et les bergers cela a produit une très grand joie! Comme encore chez des millions de chrétiens aujourd’hui à travers la surface de la terre.

Aujourd’hui, il existe d’autres formes plus subtiles d’adoration, qui peuvent paraître tout aussi démesurés.

Dis moi ce que tu veneres et je te dirais qui tu es!

Culte voué à Maradona

 

Tout peut devenir une idole, une alternative au vrai Dieu, une contrefacon

Il y a deux mille ans, les nations les plus avancées adoraient des idoles faites de bois et de pierre. Aujourd’hui nous rions de leur ignorance. Mais sommes nous plus avancés ? Pour la plupart d’entre nous, le mot idole évoque une statue au sens propre – ou alors la prochaine gagnante de la nouvelle star {Du projet ballon d’or}. De nombreux peuples pratiquent encore aujourd’hui le culte des idoles un peu partout dans le monde. Mais l’idolâtrie intime, celle qui a lieu dans le cœur de chacun, est une pratique universelle. […] Le cœur humain a tendance a prendre de bonnes choses, comme une carrière brillante, une relation amoureuse, des biens matériels ou même la famille et à les transformer en biens suprêmes. Nos cœurs les élèvent au rang de dieux croyant qu’elles nous donneront importance, sécurité, protection et épanouissement si nous parvenons à les atteindre. […] Le cœur humain est une ‘fabrique d’idole’“ Tim Keller (Extrait livre, les idoles du coeur, quand ce ue vous adorez vous déçoit)

Le sens de Noel peut vite devenir la soif de posséder toujours plus de biens matériels, plutôt que de posséder la vie en abondance offerte par Jésus.

Pourquoi adorer Jésus? Car Il est le seul qui offre l’amour inconditionnel, le pardon de nos péchés et la réconciliation avec Dieu!

Plus on étudie la vie de Jésus plus on se rend compte qu’il y avait deux camps autour de lui : celui des jaloux, des méprisants, des accusateurs et finalement des tueurs, : dès sa naissance le roi Hérode (le rois des juifs par intérim) voudra tuer le bébé Jésus après la visite des mages, puis la crucifixion de Jésus sous Ponce Pilate, condamné par les autorités religieuses juives.

L’autre camp, celui des admirateurs et des adorateurs : plusieurs fois on verra des personnes se jeter à ses pieds lui demandant son secours. Plusieurs scènes où Jésus montrera sa compassion, sa bienveillance, en guérissant, en restaurant, en pardonnant les péchés comme nous le montre cet acte extravagant d’adoration où une femme de mauvaise réputation déverse du parfum valant plus d’un an de salaire, sur les pieds de Jésus… Jésus aura même le droit à une scène de liesse lors de son entrée à Jérusalem où les gens crieront : “Béni soit le roi qui vient au nom du Seigneur, Paix dans le Ciel et gloire dans les lieux très hauts.” Les religieux voulant les faire taire, Jésus leur répondit “Je vous le dis si eux se taisent, les pierres crieront.

Vous pouvez mépriser la naissance de Jésus en mettant Xmas mais cela n’empêchera pas Jésus de vous aimer et aux chrétiens de continuer à célébrer les bontés de Jésus!

Rappelez-vous le premier verset que nous avons lu lors de la scène avec les bergers, des anges chantaient :

«Gloire à Dieu dans les lieux très hauts, paix sur la terre et bienveillance parmi les hommes!”

« Le but principal de l’homme est de glorifier Dieu ET de faire sans cesse de LUI sa joie! » John Piper.

L’homme n’est pas complet et pleinement satisfait tant qu’il n’a pas rencontré son Créateur.

Blaise Pascal a dit “il y a dans le coeur de chaque homme un vide en forme de Dieu”. C’est pourquoi Dieu nous a envoyé son fils unique, Jésus, à Noël, comme la pièce centrale manquant au puzzle de notre vie!

Il n’y a pas de plus source de joie et de Paix que de se savoir aimer inconditionnellement par le fils de Dieu!

Pour un sportif, il n’y a pas de plus grande source de motivation et de libération que de jouer pour la gloire d’un seul nom : Jésus! Et vous savez quoi? c’est une source puissante de joie ”La joie de l’Eternel sera votre force”

Pour ceux qui veulent apprendre à adorer Dieu à travers leur pratique sportive, prenez le temps de méditer le texte biblique de Romains 12, cela va révolutionner vos pensées, votre manière de jouer et votre adoration!

En conclusion :

Noël signifie que, par la grâce de Dieu et l’incarnation, la paix avec Dieu est disponible! Et si vous faites la paix avec Dieu, par ce qu’on appelle la repentance, alors vous pouvez sortir et faire la paix avec tous les autres. Et plus il y a de gens qui embrassent cette Bonne Nouvelle et font la Paix, mieux c’est pour le monde. Noël signifie donc l’augmentation de la paix – à la fois avec Dieu et entre les hommes – à travers la face du monde.

Si Noël n’est qu’une belle légende, dans un sens, vous êtes seul. Mais si Noël est vrai, alors vous pouvez être sauvé par la grâce, par ce don gratuit que Jésus vous offre en prenant sur lui vos fautes, vos erreurs, vos ténèbres. Alors il est encore possible d’affirmer à cet instant  “aujourd’hui un sauveur vous est né!” et de vous réjouir dans Sa présence!

Ferez-vous de la place dans votre “hôtel” pour accueillir Jésus ou le laisserez-vous dans une mangeoire?

Réaliserez-vous que Jésus est si proche de “votre Jérusalem”, de votre quête spirituelle ?

Si votre réponse est oui, que pourriez-vous abandonner pour adorer Jésus, comme l’on fait les bergers en quittant leur champ, ou les mages en faisant des milliers de kilomètres pour venir aux pieds de Jésus ?

La Bible dit : “tu chercheras l’Eternel, ton Dieu, et tu le trouveras si tu le cherches de tout ton cœur et de toute ton âme.”

Joyeux Noël!

Ecrit par J.T

 

La fidelite a toutes epreuves comme l’aigle! partie 3

L’AIGLE ( partie 3 )

 

7 L’aigle vole a travers la tempete

Quand nous traversons des tempêtes dans la vie, notre premier réflexe est souvent de nous plaindre. L’aigle lui, utilise la tempête pour voler en inclinant ses ailes dans un angle précis ! La vie ne nous a pas promis que des cadeaux : il nous faut aussi relever des challenges. Ce sont précisément ces difficultés qui vous élèveront, et vous rendront plus MATURES. Ceux qui n’ont jamais connu d’obstacles sont superficiels.

« Les difficultés devraient nous pousser à l’action et non au découragement. l’esprit de l’homme se renforcera dans le conflit. »

WILLIAM ELLERY CHANNING

Les plus grandes tempêtes que l’on peut traverser sont bien souvent au sein de notre couple, dans notre famille.

 

8 L’aigle est fidele

L’aigle se marie pour la vie : il est un mari fidèle et responsable ! Il ne se marie qu’une seule fois et est monogame (faites vos propres recherches si vous ne me croyez pas 😉 ) !

Lui et sa compagne chassent ensemble, siestent ensemble, font presque tout ensemble. Et lorsque sa femelle n’est pas là, il s’occupe des aiglons.

Je ne sais pas s’il y a, à mon sens, question plus délicate que celle du mariage dans le monde du football. Cependant, d’après ce que j’ai eu l’occasion d’observer, il se pourrait que ce soit devenu un engagement banal qu’on peut piétiner à loisir dans notre société. D’après les statistiques, la norme aujourd’hui n’est plus la famille “classique” mais plutôt une famille monoparentale, recomposée ou décomposée. Le plan de Dieu, ce sont des familles fortes et unies et le plan du diable c’est leur destruction pure et simple !

Ne prenons donc pas nos choix quotidiens à la légère, apprenons à désamorcer les conflits plutôt qu’à divorcer comme on changerait de voiture ! Apprenons à dire “j’ai tort” plutôt que “j’ai toujours raison” !

Aimer c’est aussi pardonner, aimer c’est se donner, c’est faire le premier pas…

Faites ce choix comme si le divorce n’était pas permis par Dieu. Lire Matthieu 19 v 3 à 12 : Jésus y parle de la dureté du coeur de l’homme. Notez les questions que les pharisiens posent à Jésus.

Il y a quelques années, j’ai revu un jeune que j’avais connu tout petit. J’étais surpris de découvrir dans une même phrase qu’en l’espace d’un an, il s’était marié et avait divorcé… Mon coeur était triste. Nous vivons dans une génération zapping ou kleenex, on change quand ça ne marche pas comme on veut ou quand les efforts nous coûtent juste un peu trop ! L’amour se mesure à notre capacité à pardonner, la haine à notre incapacité d’aimer.

Dieu est fidèle à ses promesses et Il vient rechercher son épouse, son église, toi et moi. Et Il ne revient pas chercher n’importe quel peuple : Jésus revient chercher Son peuple purifié et lavé de son péché par Son sang précieux qui a coulé à la croix ! Son église, elle n’est pas définie par celui qui va simplement à l’église mais par celui qui vit dans la repentance et la dépendance à Christ, celui qui est appelé Saint et Pur, non pas par ses propres forces ou mérites mais par la Grâce de Jésus !

L’église de Jésus-Christ, c’est la communauté des croyants qui vivent pour le fils de Dieu, ce n’est pas un bâtiment où des gens se rassemblent !

 

Focus :

« Je vous aime d’un amour jaloux, et ce très grand amour vient de Dieu. En effet, je vous ai promis en mariage à un seul mari : le Christ. Oui, je vous présente à lui comme une jeune fille très pure. Mais rappelez-vous : le serpent a trompé Ève par son mensonge. Alors j’ai peur d’une chose : qu’on vous donne des idées fausses et que vous ne soyez plus fidèlement et sincèrement attachés au Christ comme avant. »

2 Corinthiens 11:2‭-‬3 PDV / http://bible.com/133/2co.11.2-3.PDV

 

Maris, aimez votre femme comme le Christ a aimé l’Église. Il a donné sa vie pour elle, afin qu’elle soit sainte : il l’a rendue pure par l’eau et par la Parole . Il a voulu que l’Église se présente devant lui pleine de gloire, sans tache, sans ride, sans aucun défaut. Il a voulu qu’elle soit sainte et sans reproche.

Lettre aux Éphésiens 5:25‭-‬27 PDV / http://bible.com/133/eph.5.25-27.PDV

 

Comme l’aigle soyons fidèles en actes et en pensées à Dieu et à celle qu’IL nous a donné si nous sommes en couple !

Ecrit par J.T

 

Excellez comme l’aigle (partie 2)

L’AIGLE ( partie 2 )

 

Rappel : Nous avons commencé à parler de l’aigle mentionné dans Esaïe 40.  Le point fort de l’aigle royal, c’est qu’il vise l’excellence en tout. Un point marquant c’est que, contrairement aux vautours, il ne mange pas d’animaux morts laissés à l’abandon. Il mange ce qu’il chasse. Laissons les choses mortes aux morts ! En tant qu’enfant de Dieu nous sommes morts au péché et ressuscités pour une vie abondante (c’est l’image du baptême).

 

Lecture : Colossiens 3

 » C’est avec le Christ que vous avez été réveillés de la mort. Cherchez donc les choses d’en haut, là où le Christ se trouve, assis à la droite de Dieu. Le but de votre vie est en haut et non sur la terre. Oui, vous êtes passés par la mort, et votre vie est cachée avec le Christ en Dieu. Le Christ est votre vie. Quand il paraîtra, vous aussi, vous paraîtrez avec lui et vous participerez à sa gloire.  C’est pourquoi, faites mourir ce qui en vous appartient à la terre : par exemple, mener une vie immorale ou impure, désirer des choses honteuses et mauvaises, chercher à avoir tout pour soi, ce qui est une façon d’adorer les faux dieux. Voilà ce qui attire la colère de Dieu sur ceux qui refusent de lui obéir. Autrefois, vous aussi, vous agissiez ainsi quand vous viviez de cette manière. “ http://bible.com/133/col.3.1-7.PDV

 

Suite des  caracteristiques de l’aigle 

5 – Il sort de sa zone de confort

L’aigle ne se repose pas sur ses lauriers toute la journée : il sort de de sa zone de confort ! Il prend des risques. Vous aussi, osez des choses. Aimer c’est oser !  N’oubliez pas que le football est un jeu, à la base. Sortez de votre confort en allant vers les autres aussi. Apportez en premier aux autres plutôt que de sans cesse attendre quelque chose d’eux. Prenez des initiatives pour intégrer le coéquipier qui est un peu différent ou qui vient d’arriver !

Depuis combien de temps ne me suis-je pas mis en danger sur des choses à ma portée ?

 

6 – L’aigle a le sens du timing

L’aigle ne fait pas que voler mais il s’élève haut. Contrairement aux autres oiseaux, l’aigle, dès le matin, reste perché des heures sur une branche pendant que les autres oiseaux volent. Qu’est-ce qu’il y fait ? il a une sorte de thermomètre interne ou thermostat qui lui indique la bonne température de vol. Dès qu’elle est atteinte, il prend l’envol et s’élève plus haut que les autres.

Focus : Colossiens 3v1 “Cherchez les choses d’en haut, là où se trouve Christ.” Jésus est le Roi des Rois : ce n’est plus le petit bébé dans une étable et la pauvreté, ce n’est plus Celui qui est faible sur la croix. C’est maintenant Celui qui règne sur l’univers et qui revient bientôt ! Jésus a vaincu la mort et triomphé de Satan ! Et ce Jésus glorieux mérite toute notre adoration.

Lorsque tu cultives ton intimité avec Dieu (thermostat), tu as un impact sur ton environnement, tu changes et réchauffes l’atmosphère (thermomètre) par la joie de Dieu qui t’as transformé !

Personne ne bascule dans la sainteté par accident!

Ayons donc le bon timing, tout comme l’aigle : Ne nous élançons pas trop vite dans nos nombreuses activités. De même que nous nous entraînons une ou deux fois par jour en prévoyant un échauffement, exerçons-nous spirituellement, en nous échauffant dans la Parole, la louange pour impacter notre journée, en cultivant notre relation avec Dieu. Nous éviterons ainsi certaines blessures de la vie où nous avons laissé trop de place à notre vieille nature, à notre amertume et notre colère qui dirigent maintenant nos réactions et nos relations.

 

Recherchons les choses d’en haut pour impacter les choses d’en bas.

Laissons le ciel envahir la terre, comme le disait Jésus dans la prière du notre Père. Nous sommes appelés à vivre les réalités surnaturelles de Dieu. Dans le ciel : il y a la joie, la paix, la vie, la santé…

Seul vous, êtes maîtres de votre planning. Chaque jour que nous vivons est un choix. Ainsi, si la présence de Dieu est notre priorité, nous n’accomplirons pas les oeuvres de la chair (relire v 5), car dans la présence du Dieu saint, il n’y a pas de place pour le péché.

Voici le festin qui nous attend dans la présence de Dieu : amour, paix, pardon, douceur, patience (lire verset Colossiens 3v12)

 

Que la présence de Dieu se manifeste dans nos vies !

Suite partie 3

Ecrit par J.T

Prendre son envol comme l’aigle ( partie 1 )

Lecture : Esaïe 40 en entier

Focus : Ésaïe 40:3 (FRDBY) « La voix de celui qui crie dans le désert : Préparez le chemin de  l’Éternel, aplanissez dans le lieu stérile une route pour notre Dieu. »

 

Le monde du sport comme notre société est un lieu stérile, aride, vide sans vie réelle, sans Dieu. Vous savez très bien ce qu’on peut y trouver : la gloire humaine avec ses excès charnelles, celle qui détourne la gloire qui revient au Créateur. Notre rôle en tant qu’enfant de Dieu est de manifester la Gloire de Dieu, de lui rendre l’adoration qui lui est due,  pas seulement en marquant des buts mais en tout temps ! Car nul n’est comparable à Lui, Il est l’Eternel.

Quel est notre rôle et comment devons nous représenter Dieu dans ce monde ?

Lecture : Esaïe 40 v29 à31

“ Il donne de la force à celui qui est las, et il augmente l’énergie à celui qui n’a pas de vigueur. Les jeunes gens seront las et se fatigueront, et les jeunes hommes deviendront chancelants ; mais ceux qui s’attendent à l’Éternel renouvelleront leur force ; ils s’élèveront avec des ailes, comme des aigles ; ils courront et ne se fatigueront pas, ils marcheront et ne se lasseront pas. “

http://bible.com/64/isa.40.29-31.FRDBY

Regardons plus précisément l’image de l’AIGLE : c’est le roi des oiseaux ! Il n’est pas pris au hasard. A nous d’être des aigles pour Christ et non des coqs à la française, les 2 pieds dans le fumier qui reste dans la basse cour 😉 Prends ton envol avec de bonnes bases!

Les caracteristiques de l’aigle (partie 1)

 

1 – Sa vision

Il peut voir à 360° et jusqu’à 8 km. C’est énorme ! La vision de Dieu pour nous, ce n’est pas notre carrière sportive mais notre VIE entière ! Nous sommes appelés à être son enfant. Tu ES APPELÉ à être son Enfant, son bien aimé, pardonné et justifié de tout péché. (Lire 1 Jean 3)

Tu ES APPELÉ à être un disciple fidèle et fortifié par Sa Grâce qui marche à la suite de Christ pour faire d’autres disciples ! (Lire 2 Timothée 2)

La vision à 360° permet de prendre conscience de tes forces et de tes faiblesses pour changer, te laisser transformer par le St Esprit pour RENTRER dans SA VISION.

Rêves tu ta vie avec Dieu ? Lui as tu donné le « stylo » de ta vie pour qu’Il puisse en écrire le plan !

Ecris la feuille de route de la vision que Dieu te donne et commence à atteindre ton objectif…

 

2 – sa longévité

L’aigle n’est pas un talent éphémère : il vit entre 60 à 80 ans. Pourquoi ? Parce qu’il vise l’excellence pour atteindre ses objectifs (ses proies) dans tout ce qu’il entreprend !

Il ne mange que de la qualité, pas d’animaux morts : ce n’est pas un charognard qui profite du travail des autres !

Il prend soin de lui. Il accorde de l’importance à son temps de sommeil ! 😉 Il est important de s’endormir à des heures régulières. Les siestes sont recommandés mais au delà de 20 à 30minutes elles dérèglent les rythmes de sommeil profond de la nuit.  Après minuit, le corps humain ne récupère pas de la même manière. Selon certains médecins, le manque de sommeil prolongé peut avoir les mêmes conséquences que l’alcool sur l’organisme : c’est donc mauvais pour le corps et cela accroît le risque de blessures. Alors si nous rajoutons une prise d’alcool a des heures tardives, nous pouvons bien nous imaginer les dégâts.

Vises l’excellence en tout.  Que te manque-t-il ?

 

3 – sa concentration

L’AIGLE est focalisé sur son objectif, sur sa proie. Pour nous, le focus, c’est le ballon et honorer Dieu ! Nous ne devons pas nous laisser distraire et/ou décourager par les supporters, les sifflets, les erreurs, les échecs, les femmes, les vices, l’orgueil, la vanité… qui détruisent notre objectif premier : adorer et honorer Dieu ! Nous sommes né pour adorer Dieu! Notre manière de pratiquer notre sport peut être une forme d’expression de cette adoration orientée vers Dieu (Lire Romains 12)

L’aigle rate parfois sa cible ! Mais il recommence avec beaucoup de patience : il peut parfois attendre des heures pour atteindre son objectif.

Le mot péché veut dire manquer la cible! Toutes les fois où notre adoration est orientée vers autre chose que Dieu, nous manquons la cible.

Ta concentration est-elle optimale ou ne dure-t-elle que quelques minutes ? Es tu facilement distrait ?

Identifie des moments particuliers où tu n’as pas réussi à maintenir ta concentration et essaie de comprendre pourquoi. Dans un monde d’hyper-sollicitation avec nos smartphones, arrives tu à t’isoler plusieurs minutes devant Dieu. A quand remontes la dernière fois où tu as pu te tenir 15 minutes dans le silence et l’adoration devant le Champion des Champions : Christ!

Remets ces manques à Dieu, confesse à Dieu là où tu as raté la cible et reçois son pardon accordé en Jésus.

 

4 – sa joie

L’aigle est un animal joyeux qui sait s’amuser ! Cela doit être la même chose pour nous : ne nous prenons pas trop au sérieux ! Rions de nos erreurs, changeons et avançons. Prenons la vie avec sourire et simplicité. La Joie de l’Eternel EST notre Force. Soyons joyeux de la joie de Dieu et non de celle du monde et de ses excès !

Ton humeur dépend-elle uniquement des circonstances ?

Demandes à Dieu de te remplir de sa joie véritable et immuable.

 

En résumé : soyons comme l’aigle avec une vision large, une persévérance de vie, une culture de l’excellence, une concentration de tous les instants, une patience renouvelée, une joie qui ne dépend pas des circonstances. Et n’oublions pas que tout cela, c’est l’Esprit de Dieu qui le produit en nous lorsqu’on s’ATTEND à lui : il renouvelle tout notre être. Demandons au St Esprit de remplir nos vies pour avoir du bon fruit.

Suite Partie 2

Ecrit par J.T

Un sacre record pour debuter 2017

Bonjour à toutes et à tous,

En guise de préambule, je suis heureux de vous présenter en ce tout début d’année 2017 une nouvelle rubrique “ Mise au vert ” sur notre plusquesportifs.org !

Vous y retrouverez régulièrement des “causeries” sur le sport et la foi proposées par différents acteurs du monde du sport (entraîneurs, coach de vie, aumôniers…). Je souhaite que cela soit pour vous un temps propice à la réflexion, avant l’action sur les terrains. Vous y retrouverez également un édito mensuel écrit par mes soins et intitulé “ Un regard chrétien sur le monde du sport ” diffusé également tous les mois sur la radio RCF Alpha.

Inscrire son nom dans le marbre

J’aimerai aborder avec vous pour cette première le thème de l’endurance et d’un sacré record dont vous avez sûrement entendu parler ! Depuis le 4 janvier 2017, vous n’avez pas pu passer à côté du nom de Robert Marchand, ce cycliste au record du monde bien particulier. A l’âge de 105 ans, il a ainsi roulé une heure sur le vélodrome de Saint-Quentin-en-Yvelines, parcourant la distance de 22 kilomètres et 547 mètres. Une performance proche de son précédent record de 26,927 kilomètres accompli à l’âge de 102 ans.

Passé 100 ans, il voulait absolument que son nom s’inscrive quelque part, alors il a fallu inventer de nouveaux records spécialement pour lui : centenaire le plus rapide sur 100 kilomètres à vélo, et surtout, record de l’heure des plus de 100 ans, une catégorie créée sur mesure par l’Union cycliste internationale. Son hygiène de vie très saine et le fait qu’il n’ait jamais eu de maladie grave expliquent en partie sa performance. En effet, il s’applique à faire une activité physique tous les jours avec régularité depuis une centaine d’années.

Une persévérance à toutes épreuves!

C’est un bel exemple à suivre pour chacun d’entre nous, qui souhaitons mettre en oeuvre de nouvelles résolutions en 2017. Quels seront les changements pour votre vie en 2017 ? Quelles seront les nouvelles habitudes qui changeront votre destinée ? 

Lorsque janvier arrive, nous sommes plein de bonne volonté mais cela retombe généralement aussi vite que nos résolutions nous sont venus en tête ! Il nous faut donc faire preuve d’endurance et de persévérance! Car nombreux sont ceux qui partent comme des lièvres dans tous les sens, dans une vie de plus en effrénée! Car à vouloir courir « plusieurs lièvres à la fois », nous ratons bien souvent nos objectifs! Mieux vaut s’attacher à être persévérant et déterminé comme la tortue du même conte.

La persévérance en vue de l’Espérance

Cette pensée m’évoque ce texte biblique :

Hébreux 10 v 36 à 39 : « Oui, vous avez besoin de persévérance pour accomplir la volonté de Dieu et obtenir ainsi ce qui vous est promis. Encore bien peu de temps, et celui qui doit venir viendra,(Jésus) il ne tardera pas. Et le juste vivra par la foi en Jésus Christ; mais s’il revient en arrière, je ne prends pas plaisir en lui, (dit Dieu). Quant à nous, nous ne faisons pas partie de ceux qui reviennent en arrière pour leur perte, mais de ceux qui ont la foi pour le salut de leur âme. »

Inscrire son nom dans le livre de vie!

Robert Marchand a voulu inscrire son nom dans le Livre des Records, alors que pour les chrétiens une perspective éternelle s’offre à eux! Soyons assurés qu’en confiant notre vie à Christ ce n’est pas dans le Guinessbook que nous finirons!  Mais bien dans le Livre de Vie! Comme Jésus le dit dans Apocalypse 3:5 (PDV) : Ainsi, les vainqueurs porteront des vêtements blancs. Je n’effacerai pas leur nom du livre de vie, j’affirmerai devant mon Père et devant ses anges : “Ces personnes m’appartiennent.”

Je vous souhaite une belle et endurante année 2017 avec Jésus-Christ comme guide sur votre chemin.

 

Joël Thibault

Fondateur du site www.plusquesportifs.org

Aumônier dans le monde du sport

A Ecouter en podcast